Institut GREFOR
Recherche
Recherche Menu

Présentation de l’Institut

Repères historiques :

  • 1981 – Formés à la gestalt-thérapie au Québec, Jean-Marie Delacroix et Agnès Pin Delacroix créent l’Institut de Gestalt de Grenoble (IGG).
  • 1986 – Jean-Marie Robine et Jean-Marie Delacroix créent ensemble l’Institut Français de Gestalt-Thérapie (IFGT) pour assurer un 3e cycle commun à l’IGB (Institut de Gestalt de Bordeaux) et l’IGG ; ils assument ensemble la responsabilité pédagogique du 3e cycle jusqu’en 2002.
  • 2001 – Après 20 ans de transmission de la gestalt-thérapie, la question de la suite se pose à Jean-Marie Delacroix et Agnès Pin Delacroix. Ils amorcent, avec d’autres gestalt-thérapeutes, une réflexion afin de poursuivre la formation de gestalt-thérapeute à Grenoble. Dans cette perspective, ils adoptent tous deux une attitude remarquable : ils militent pour la création d’une nouvelle forme à partir des forces qui décideront de se lancer avec eux dans cette aventure. Ils renoncent ainsi à se contenter de prolonger la première forme que constituait l’IGG. Cette attitude humble et généreuse permettra l’invention progressive d’un cursus de formation novateur, construit à partir de leur longue expérience de formateur et des compétences des autres membres.
  • 2003 – L’Institut GREFOR est créé pour proposer une formation complète de gestalt-thérapeute à Grenoble. Il est fondé conjointement par A. Pin Delacroix, B. Pinat, C. Feldman, C. Bertrand, F. Brissaud et J-M. Delacroix.
  • 2006 – 2009 – Le cursus du 2e cycle hérité de l’IGG est très profondément remanié.
  • 2012 – 2013 – Le cursus du 3e cycle hérité de l’IFGT est à son tour très profondément remanié.
  • 2014 – Après une période de renouvellement, l’équipe dirigeante et pédagogique est constituée de V. Baille, C. Bertrand, F. Brissaud, C. Feldman et V. Jacquérioz Brissaud.

Orientation générale :

Depuis la création de l’Institut GREFOR, les membres de l’équipe fonctionnent en collégialité, pour la direction de l’institut et pour la responsabilité pédagogique. Pour rester vivante, l’équipe se veut en renouvellement régulier, en fonction des trajectoires de vie de chacun de ses membres.

Insertion dans le champ psy :

Dans un contexte de pratiques psychothérapeutiques et pédagogiques auto-règlementées par des associations professionnelles, il nous importe d’être relié aux autres organisations, pour s’enrichir mutuellement et pour prêter notre pratique pédagogique au regard de tiers.
L’Institut GREFOR est adhérent du Collège Européen de Gestalt-Thérapie (CEG-t) et de l’Association Fédérative Française des Organismes de Psychothérapie (AFFOP).
Il développe plus particulièrement une réflexion et une collaboration avec l’Institut Belge de Gestalt-thérapie et avec l’Institut Français de Gestalt-Thérapie.

Agréments et déontologie :

La formation dispensée par l’Institut GREFOR est agréée par le CEG-t et par l’AFFOP et répond aux normes élaborées par le Syndicat National des Praticiens en Psychothérapie et Psychanalyse (SNPPsy) et par l’European Association of Gestalt-Therapy (EAGT).
Les stagiaires formés à l’Institut GREFOR peuvent donc solliciter leur adhésion et leur agrément professionnel auprès de ces organisations (CEG-t, SNPPsy…).
Les formateurs de l’équipe GREFOR ainsi que les formateurs associés sont agréés par le CEG-t et engagés par le code de déontologie de la profession (CEG-t et AFFOP).

Contribution à la recherche :

Porter un regard scientifique sur nos pratiques cliniques et sur nos pratiques pédagogiques constitue un moyen de mieux les connaître et de les faire évoluer.
L’Institut GREFOR contribue au programme scientifique du groupe de recherche PRAGMA (Praxéologie, Gestalt-thérapie, Maïeutique) créé dans le but de produire des connaissances et une représentation fiables de la pratique du gestalt-thérapeute.
Site Internet : www.gr-pragma.org.

Quelques chiffres :

5 promotions sont en formation initiale de gestalt-thérapeute.
Plus de 340 stagiaires se sont formés à la gestalt-thérapie à Grenoble depuis 1981.
Les stagiaires viennent principalement du grand sud-est, mais aussi d’Auvergne, de Franche-Comté, d’Ile de France, de Bretagne, de Suisse et de Belgique.

⇑ Haut de la page