Institut GREFOR
Recherche
Recherche Menu

Septembre 2019

Post-formations

Perfectionnement à la posture gestaltiste non finaliste

Pour gestalt-thérapeutes et psychopraticiens formés à la gestalt-thérapie
Rythme :
1 journée tous les 2 mois
Formateurs : Claudie Bertrand (BELFORT) et Frédéric Brissaud (GRENOBLE)
Lieu : Belfort (Claudie Bertrand) ou Grenoble (Frédéric Brissaud)
Effectif : Entre 7 et 10 participants
Plus d’informations : Contacter directement les formateurs

*Les stagiaires ayant terminé un 3e cycle depuis moins de 2 ans.

Ne pas avoir de projet pour le patient, ne pas savoir à sa place, ne pas l’orienter…
Et vouloir qu’il souffre moins, qu’il s’en sorte, qu’il aille mieux…
Vouloir être non directif, non finaliste, ouvert à l’incertitude de l’avenir…
Et constater soutenir le patient, l’aider, le conseiller…

Ces dilemmes sont courants le praticien qui tente de rester ouvert à l’incertitude de l’avenir et cherche à accepter l’imprévisibilité du cheminement existentiel du patient et de son processus de développement psychique.
Se dégager de l’attitude intuitive et spontanée d’aide, renoncer à avoir un projet pour le patient pour aller vers un accompagnement respectueux du déploiement imprévisible de la vie constitue un changement radical de la façon de se tenir en relation et en présence du patient qui sollicite
notre aide.
Cheminer vers la posture non finaliste conduit le praticien à traverser des phases de retenue, de restriction dans lesquelles il éprouve un appauvrissement, un coincement entre « ce qu’il serait bien de faire ou d’être » et les désirs, les élans, les idées qui l’animent spontanément.
Le développement de la sécurité intérieure du praticien lui permet de s’ouvrir à accueillir les mouvements de la situation présente, à être disponible aux affects, élans, idées qui émergent et attentif aux effets de ses interventions dans la rencontre en cours et de ne plus apaiser son angoisse en tentant d’orienter l’avenir du patient.
Incarner une confiance à laisser la vie suivre son cours afin qu’elle se développe selon sa propre nature offre in fine une grande liberté d’intervention, une mobilité dans les différents plans de la rencontre et une spontanéité « cultivée ».

Cette formation permettra aux participants de perfectionner leur posture clinique.

Public : Gestalt-thérapeutes et praticiens de la psychothérapie
Pédagogie : Practicum, travail de situations professionnelles réelles, apports pédagogiques, questionnements éthiques
Bibliographie : (disponibles sur le site Internet : alterpsy.net)

  • Éclairer l’existence et cultiver la croissance, La Pensée Vagabonde, 2018
  • Être psynodiste, 2019

précédentApproche de la gestalt-thérapie… – Post-formationsOctobre 2019 – Post-formationsSuivant