Institut GREFOR
Recherche
Recherche Menu

Mars 2020

Post-formations

Le génogramme comme outil dans la relation thérapeutique

Formatrice : Marie-Sophie Henry-Pertusier
Dates :  5-6 et 7 mars 2020
Lieu : Grenoble (éventuellement prévoir des moments de travail en soirée)
Tarif professionnel : 420 €
Tarif stagiaire et ex-stagiaire* GREFOR : 390 €

*Les stagiaires ayant terminés un 3e cycle depuis moins de 2 ans.

Parce que le Gestalt-thérapeute ne peut pas faire abstraction de l’histoire du patient, le génogramme est un moyen pour les deux de l’aborder autrement. Ce travail vient questionner les représentations, l’histoire que la famille nous a racontée, celle que nous nous racontons à nous même, et il nous permet de choisir ce que nous voulons en faire, de nous décoller des évidences.
Le travail du génogramme, peut être considéré comme une expérimentation dans l’ici et maintenant et comme une délocalisation de la conscience pour créer du mouvement dans le parcours de nos patients.
Durant ce séminaire nous aborderons les repères pour construire un génogramme. Nous travaillerons à partir de votre génogramme, que vous aurez préalablement construit, ou de celui d’un patient. Nous accèderons aux notions de l’approche systémique et transgénérationnelle telles que la dynamique familiale, le roman, l’héritage, les loyautés, les répétitions, les missions, les dettes, les secrets etc.
Marie-Sophie HENRY-PERTUSIER, gestalt-thérapeute, agréée du CEG-t, formée à la gestalt-thérapie familiale et au génogramme (par André Chemin), exerce en Ardèche à Aubenas et dans le Vaucluse à Avignon, reçoit en individuel, les familles et les couples, anime des groupes continus et de travail sur le génogramme.

De l’intention aux formes du langage

Formatrice : Claudie Bertrand
Dates : 12-13 et 14 mars 2020
Lieu : Grenoble
Tarif professionnel : 420 €
Tarif stagiaire et ex-stagiaire* GREFOR : 390 €

*Les stagiaires ayant terminés un 3e cycle depuis moins de 2 ans.

Nous faisons lors de nos séances des interventions, fondées sur des intentions dont nous tentons d’être le plus conscients possible.
Cependant, sommes nous suffisamment conscients du petit mot rajouté, ou répété, de l’intonation qui révèle un autre sentiment, un autre sens ?
Sommes-nous conscients des petits gestes du corps ou du visage qui complètent ou contredisent nos paroles ?
Nous travaillerons à porter notre attention sur la construction de nos phrases et des différents impacts possibles, selon leur structure (affirmatives, négatives, interrogatives), sur les modulations de notre voix, les mots choisis et sur le langage non verbal associé.
Nous utiliserons des exemples concrets à partir de notes prises en séances, et de practicum effectués pendant la séminaire.

 

précédentNovembre 2019 – Post-formationsAvril 2020 – Post-formationsSuivant