Institut GREFOR
Recherche
Recherche Menu

Décembre 2018

Post-formations

Maltraitance, abus, inceste

Dates : 1er-2 et 3 décembre 2018
Formatrice : Valérie Andrianatrehina
Lieu : Grenoble
Tarif professionnel : 420 €
Tarif stagiaire et ex-stagiaire* GREFOR: 390 €

*Les stagiaires ayant terminé un 3e cycle ou un 4e cycle depuis moins de 2 ans.

Comment accompagner ceux qui l’ont vécu ?

Les personnes ayant vécu dans leur enfance du désamour, de la maltraitance, des abus, ont en commun d’avoir été narcissiquement  fragilisées. L’expression de cette blessure peut prendre des formes différentes tout en donnant un goût particulier à la relation thérapeutique.
L’une des difficultés rencontrées est le rapport entretenu – par le client et le thérapeute – au concept même de maltraitance : souvent complexe, parfois difficile ou encore dénié.
L’autre point d’achoppement se situe au niveau du lien : le thérapeute va régulièrement se vivre convoqué à l’endroit du sens de sa présence, de la qualité de son engagement et parfois être confronté par son client. La dimension d’amour, présente dans tout processus thérapeutique, devient ici essentielle et le thérapeute peut vivre la réactualisation de ses propres
blessures d’amour.
Nous aborderons ce thème sous un angle à la fois réflexif et pratique. Nous identifierons les différentes dimensions de la maltraitance. Chaque participant(e) aura l’occasion d’explorer son vécu au cours des différents processus thérapeutiques traversés avec ce type de clients ainsi que ses propres ébranlements et failles narcissiques en lien avec son histoire personnelle et relationnelle. A partir d’une perspective de champ et en nous appuyant sur la théorie du self, nous regarderons le style de présence des personnes narcissiquement fragilisées.

 

Éthique et déontologie : construire une réflexion éthique

Dates : 20-21 et 22 décembre 2018
Formateur : Daniel Descendre
Lieu : Grenoble
Tarif professionnel : 420 €
Tarif stagiaire et ex-stagiaire* GREFOR: 390 €

*Les stagiaires ayant terminé un 3e cycle ou un 4e cycle depuis moins de 2 ans.

Garante de la responsabilité du praticien, la déontologie le confronte au monde des valeurs, des règles et des interdits. Cependant, elle ne peut prendre sens qu’en étant intégrée à une réflexion éthique dans laquelle le thérapeute examine la situation donnée depuis sa propre place, celle de son patient/client, et celle de la communauté professionnelle (exprimée dans les règles déontologiques). A partir du vécu et de l’expérience des participants, de leurs questionnements et des situations qui leur posent question, la formation explorera la liberté
et la responsabilité du gestalt-thérapeute.
Seront notamment mises au travail les notions de transgression, de cadre interne du praticien, de place et d’enchevêtrements. Des repères juridiques seront donnés notamment autour de la question du secret professionnel.
Daniel Descendre : co-fondateur de l’Institut Belge de Gestalt-thérapie, gestalt-thérapeute et psycho-sociologue.

 

 

 

précédentNovembre 2018 – Post-formationsJanvier 2019 – Post-formationsSuivant